Chargement...
 

Comparatif objectif entre la qualité des photos prises par le Fairphone 3 et celles prises par le Fairphone 3 Plus

 

 

Comparatif objectif entre la qualité des photos prises par le Fairphone 3 et celles prises par le Fairphone 3 Plus

 

 

          À peine un an après la sortie du Fairphone 3, fin août 2020 Fairphone annonçait l’arrivée de deux nouveaux modules photos pour le Fairphone 3 le transformant ainsi en Fairphone 3+. Étant donné la position éco responsable et éthique défendue par Fairphone, on peut alors se demander si cette amélioration était-elle vraiment nécessaire ou a-t-elle été influencée par la course aux spécifications techniques des capteurs photos très en vogue ces dernières années pour booster un marché des smartphones s’essoufflant. Malheureusement, derrière cette décision les conséquences environnementales et voire même sociales sont bien réelles et lourdes, la fabrication, le transport de ces nouveaux modules et des matières rares nécessaires à leur fabrication et loin d’être neutre en carbone. Alors cette amélioration est-elle à la hauteur des conséquences induites ? À vous de le décider à travers ce test comparatif entre la qualité des photos du Fairphone 3 et Fairphone 3+.

 

 

          Dans l’optique d’une étude réaliste et objective, les photos présentes dans ce test n’ont pas été prises au format raw en passant par le mode professionnel de l’application appareil-photo, mais au format jpeg directement sorti du mode standard de l’application appareil-photo étant le mode qu’utiliseront la plupart des personnes lorsqu’ils prendront une photo avec leur Fairphone.

 

 

Caméra arrière

 

photo FP3 vs FP3+

          En fait, il y a une explication à cela, le nouveau module ne réalise pas des photos “pleines résolutions” mais « seulement » des photos de 12 millions de pixels. En effet, le capteur (Samsung S5KGM1) présent dans le nouveau module étant un capteur quad bayer, en dessous de chaque filtre de couleur rouge, vert et bleu se cache non pas un photosite, mais quatre.

Schéma explicatif pixel binning fairphone 3 plus

          Ce modèle n’étant pas doté du dématriçage et interpolation des “petits” pixels, seul  les “gros” pixels sont exploités, obtenant ainsi des photos de 12 millions de pixels à partir du signal lumineux capté par les 48 millions de photosites du capteur. Si vous désirez en savoir plus sur les capteurs quad-bayer nous vous conseillons cet article en anglais.

          En analysant ces deux photos, nous voyons donc que dans un cas comme dans l’autre la photo n’est pas vraiment idéale. Par curiosité, nous avons donc voulu tester de prendre la même photo en utilisant l’ancien module photo, mais cette fois en prenant la photo avec une application appareil-photo tierce à la place de l’application appareil-photo d’origine de Fairphone OS. En voici le résultat :

comparatif photo de jour FP3 vs FP3+  

          Les deux différences majeures que l’on constate en premier sont une balance des blancs plus fidèle à la réalité et une meilleure plage dynamique (les zones sombres sont mieux éclairées et les zones claires plus contrastées) avec l’application appareil-photo tierce.

          On constate également un gain au niveau des détails et de la netteté ainsi que moins de bruit numérique sur la photo :

comparatif niveau de bruit et détail photo fairphone 3 vs 3plus  

Pour les photos prises en condition de très faible luminosité les résultats sont encore plus impressionnants :

photo nuit FP3 vs FP3plus  

 

 

 

Caméra avant

 

          Avec le nouveau module, la caméra avant passe désormais de 8 Mpx à 16 Mpx qui contrairement au module arrière sont cette fois bien tous effectifs. À noter également, le nouveau capteur avant offre un champ de vision légèrement plus faible que l’ancien comme on peut le voir sur les photos ci-dessous :

qualité photo selfie jour fairphone 3 vs fairphone 3+  

          Curieusement la montée en définition des photos prises avec le nouveau module ne se traduit finalement pas tellement en termes de netteté supplémentaire. D’ailleurs, ce résultat est d’autant plus étonnant lorsque l’on compare avec à la photo prise avec l’application appareil-photo tierce. Malgré que cette dernière ait été prise avec l’ancien module photo de “seulement” 8 Mpx, la photo est plus nette et a une meilleure plage dynamique ( elle est à la fois plus claire tout en gardant un très bon niveau de détails dans les zones sombres comme sur les cheveux par exemple). 

          Comme avec la caméra arrière, les photos prises en condition de faible luminosité avec la caméra avant exacerbent encore plus les différences entre tout d’abord l’ancien module et le nouveau, mais surtout entre les photos prises avec la caméra d’origine de Fairphone OS et celles avec une application appareil-photo tierce :

comparaison selfie nuit FP3 vs FP3+

 

 

 

Conclusion

 

          Partant d’un test purement comparatif entre les nouveaux modules photo et les anciens, nous avons été finalement plus surpris par les prouesses offertes par l’application appareil-photo tierce avec les “anciens” modules photos que par l’amélioration matérielle des nouveaux capteurs présents dans les nouveaux modules. 

          Il est vrai que la qualité finale d’une photo ne dépend pas uniquement de la qualité matérielle du capteur photo, mais également du traitement logiciel de la photo faite par l’application appareil-photo, cependant de là à ce que les anciens modules surpassent les nouveaux nous n’y étions pas vraiment préparés. 

          De ce fait, on peut alors se demander pourquoi les ingénieurs de Fairphone n’ont pas poussé un plus loin l’optimisation du traitement numérique des photos prises par la caméra d’origine de Fairphone OS au lieu de se pencher vers des solutions matérielles ? Eh bien, il faut savoir que tout n’est pas aussi simple, les conditions pour pouvoir bénéficier d’Android sont strictes et Fairphone ne peut malheureusement pas se permettre autant de liberté voulue dans l’élaboration de son OS et plus particulièrement ses applications propriétaires comme l’application appareil-photo.

 

 

          Si vous avez choisi le camp de l’amélioration logicielle plutôt que matériel et souhaitez éviter les externalités négatives induites par la production et vente de ces nouveaux modules c’est par ici. Nous vous expliquons en détail comment bénéficier simplement, gratuitement et dès à présent des prouesses logicielles offertes par une caméra alternative.