Chargement...
 

Que se passe-t-il si j’investis et que Commown fait faillite ?

En 2017 nous avons réussi notre 1ère levée de fond pour l’amorçage, et en 2019 une seconde pour préparer un changement d’échelle. Aujourd’hui nous sommes opérationnels et poursuivons sereinement nos objectifs.

Mais comme pour tout investissement dans une PME, il y a un risque d’échec, qui impliquerait la liquidation de la coopérative. Les actifs seront dans ce cas vendus pour rembourser les dettes, et le reste reviendra aux sociétaires au prorata de leur apport. Au maximum la perte peut aller jusqu’à la totalité de l’investissement.

Cependant, par rapport à une société de services classiques Commown dispose de 2 atouts :

  • D’un côté les investissements servent en grande partie à financer des appareils électroniques responsables (actifs durables), qui conservent donc une valeur importante dans le temps
  • De l’autre nos contrats de location de longue durée sont assortis d’une période d’engagement et permettent ainsi une visibilité sur un Chiffre d’Affaires à 12-36 mois.

L’enjeu actuel de la coopérative c’est de monter en volume pour atteindre le plus rapidement son seuil de rentabilité. Ceci sera rendu possible via la signature de contrats de location de grandes flottes auprès des structures professionnelles engagées dans la RSE. Pour atteindre ce volume nous avons donc besoin :

  • D’investisseurs avec une vision à moyen-long terme
  • De visibilité et d’engagement pour la transition de la part des professionnels (= contrats B2B)

 

N’est-ce pas dangereux de dépendre autant de financement externe ?

C’est une phase inévitable, mais que nous espérons temporaire. En effet quand le nombre de commowners atteindra une masse critique nous pourrons autofinancer une partie de la flotte, mais cela n’arrivera pas avant la 5ème année.